Page 3 of 9 FirstFirst 12345 ... LastLast
Results 21 to 30 of 83

Thread: Poitou-Charentes versus Provence

  1. #21
    Gold Class Member
    Posts
    2,308
    Sex
    Location
    Canada
    Ethnicity
    French Canadian
    Nationality
    Canadian
    Y-DNA (P)
    R-Z193 cousin test
    mtDNA (M)
    H3a

    Canada Acadia Canada Quebec Franco-Ontarian Wallonia Scotland
    Quote Originally Posted by anglesqueville View Post
    Ecrivant tout à l'heure j'aurais parié que je me ferais allumer par toi. Gagné! Mais ce que te disait l'anglesqueville de 2014 était vrai. C'est ce cousin qui a tout fait, en particulier c'est lui qui a eu le courage de débarquer chez les gens de Burgum, et surtout ceux d'Emden qui détenaient la clef de cette énigme. Il est vrai que j'ai été actif dans la phase finale, en mailant en masse mon histoire à tous les Finlandais de notre base FTDNA, de sorte que c'est moi qui ai été contacté. Il aura fallu que deux vieux bonshommes, en Allemagne et en Finlande, soient des collectionneurs maniaques de vieux papiers (et de vieilles histoires). Et tu sais bien que de l'autre côté le hasard a pris le visage de deux vieilles bonnes femmes gardiennes des clefs. Il y a trop de hasard là-dedans pour moi, je préfère les algorithmes. Mais je ne le revendique pas, c'est simplement comme ça. Cela dit j'avoue que je trouve désormais vraiment confortable d'être totalement libéré des motivations "égotiques", et quand la recherche des sous-clades de mon Y est arrivée à son terme il y a quelques mois j'ai été d'une certaine manière soulagé. Et pas question que je contacte l'autre unique détenteur de ce Z275* je ne sais plus où aux US pour savoir de quel coin de GB ses ancêtres sont venus. Pour moi la partie est jouée.
    Et si c’est lui qui te contactait?
    Chu un tit peu jalouse parce que les Y de ma vie sont encore seuls de leur gang...
    Avatar: carte G25 Map par/by ph2ter
    K13 : 55.7% North_Dutch + 44.3% Spanish_Andalucia @ 1,7
    K15 : 79.6% Orcadian + 20.4% Sardinian @ 3,27
    Of course one population is French... @ 4,09 and 5,38 for K13 and K15.
    Y-DNA of ancestors include R U-152> R-Z193, J-M67 (from 23andMe genocousins -12 lines to this ancestor),
    J-CTS1192 (Z387) and E-L117 (from French Heritage DNA Project at FT-DNA)

  2. The Following 2 Users Say Thank You to Titane For This Useful Post:

     anglesqueville (06-02-2020),  ffoucart (06-02-2020)

  3. #22
    Registered Users
    Posts
    3,207
    Sex
    Location
    French Flanders
    Ethnicity
    Northwestern European
    Y-DNA (P)
    R1b L21>DF13
    mtDNA (M)
    K1a29a

    France Belgium Flanders Wallonia Occitania France Bretagne
    Quote Originally Posted by Phil1973 View Post
    Pour MyHeritage, je mettrais un bémol: ils sont évasifs sur toutes les ethnicités, sauf pour les Juifs. Lorsque j'ai découvert mes résultats, j'étais très perplexe, car il était très difficile de retrouver mes lignages dans des régions aussi vastes que la zone d'influence ibérique, italique et celtique, sauf pour les 27% ashkenazes, là je me suis tout de suite dit: c'est mon grand-père maternel, ils ne l'ont pas loupé.

    Et j'ai lu tout un tas d'articles où ils expliquent que les ashkhenazes ont seulement des traces du Levant, c'est-à-dire des pourcentages inférieurs à 1%. Donc, nom d'un chien, pour détecter d'aussi petits pourcentages, constitutifs d'une signature juive ashkenaze, il leur faut bien disposer d'algos dont le degré de précision est inférieur à 1%? sinon comment ils font?

    Et comme par hasard 24genetics me sort 0.34% de Jordan Aqaba, et d'une certaine façon c'est même encore plus intéressant que les 27% ashkenaze, car cela me donne les détails de la structure, et tout le reste de la structure est en en Europe du Sud, essentiellement italien. J'ai tendance à penser que ces 0.34% date de l'arrivée des Juifs en Europe, et manifestement ils y sont arrivés par l'Italie.

    Alors maintenant je vais soumettre à votre sagacité d'amateurs généticiens éclairés, les affirmations des experts de 23andme, car de deux choses l'une: soit ils sont complètement idiots et ils veulent faire passer du bruit blanc gaussien pour d'authentiques traces ADN, mais dans ce cas-là c'est idiot, parce que c'est prendre le risque commercial d'avoir à expliquer des incongruités et pâtir d'un discrédit évident, soit ils affichent ces traces ADN parce qu'il y a de très fortes chances qu'elles soient authentiques, car leur algo est calibré pour ça.
    Plusieurs choses, et je pense que tu risques de te faire allumer par Agamemnon s'il lit ton post.

    Les Juifs Européens (Ashkénazes comme Sépharades, ou autre, qu'on oublie souvent, mais par exemple les Juifs du Comtat n'ont pas la même histoire que les deux précédents groupes) ont un signal génétique autosomal fort du Levant. En gros, ils ont 60/70% de leurs génomes venus du Moyen Orient avec un apport Européen pour 25/30% (Italien probablement, ou à proximité immédiate, cf le couloir rhodanien dans l'Antiquité, d'où les ancêtres des Ashkénazes sont partis vers le Rhin puis l'Europe de l'Est), et le solde Européen de l'Est en ce qui concerne les Ashkénazes.

    Au niveau uniparental, il semble clair qu'il y a eu un fort biais sexuel puisque les haplogroupes Y sont majoritairement du Levant, alors que les haplogroupes Mt sont majoritairement Européens.

    Ce qui rend les Ashkénazes (pas les Juifs dans leur ensemble) très facilement reconnaissable c'est leur effet fondateur récent (environ 800 ans, à partir d'un faible nombre d'individus) et leur consanguinité.

    Quote Originally Posted by Phil1973 View Post

    "What does it mean to have a trace ancestry?"

    Small amounts of ancestry can mean different things for different people, and you may have to do some digging to learn what your trace ancestries (1% or less) mean for you.

    We report Ancestry Composition results as small as 0.1% because our algorithm does a very good job estimating ancestry for each small piece of the genome. We believe that sharing your exact results allows you to get the most information — even though sometimes interpretation of those results isn't easy.

    You can learn more by looking at your Chromosome Painting. Your 0.1% ancestry is more likely to reflect a real genetic history (and less likely to reflect random chance) if it is still assigned at the higher confidence levels. Another way to gain confidence in your ancestry estimate is to connect with close relatives and see whether their results also include small amounts of the same ancestry."
    Déjà, il faut tout lire. Mais le simple fait que ces % n'apparaissent plus en "tête de gondole" (il faut cliquer sur un onglet spécifique) montre que leur fiabilité ne convainc pas grand monde.

    Maintenant, à moins d’un gros travail de recherche avec triangulation du segment et comparaison avec un nombre significatif d’individus, il paraît difficile de valider ce type de segment.
    Last edited by ffoucart; 06-02-2020 at 06:40 AM.

  4. The Following 3 Users Say Thank You to ffoucart For This Useful Post:

     Agamemnon (07-04-2020),  Helgenes50 (06-02-2020),  Ruderico (06-02-2020)

  5. #23
    Registered Users
    Posts
    1,189
    Sex
    Location
    France
    Ethnicity
    Franchouillard
    Y-DNA (P)
    G2a2b2a1b1a2a1-S2808
    mtDNA (M)
    H2a2a1

    Normandie Wallonia
    Quote Originally Posted by ffoucart View Post
    Plusieurs choses, et je pense que tu risques de te faire allumer par Agamemnon s'il lit ton post.

    Les Juifs Européens (Ashkénazes comme Sépharades, ou autre, qu'on oublie souvent, mais par exemple les Juifs du Comtat n'ont pas la même histoire que les deux précédents groupes) ont un signal génétique autosomal fort du Levant. En gros, ils ont 60/70% de leurs génomes venus du Moyen Orient avec un apport Européen pour 25/30% (Italien probablement, ou à proximité immédiate, cf le couloir rhodanien dans l'Antiquité, d'où les ancêtres des Ashkénazes sont partis vers le Rhin puis l'Europe de l'Est), et le solde Européen de l'Est en ce qui concerne les Ashkénazes.

    Au niveau uniparental, il semble clair qu'il y a eu un fort biais sexuel puisque les haplogroupes Y sont majoritairement du Levant, alors que les haplogroupes Mt sont majoritairement Européens.

    Ce qui rend les Ashkénazes (pas les Juifs dans leur ensemble) très facilement reconnaissable c'est leur effet fondateur récent (environ 800 ans, à partir d'un faible nombre d'individus) et leur consanguinité.


    ......
    Agamemnon répondra mieux que moi. Mais en attendant, si sur le principe tu as raison, je crois que tu es un peu excessif.

    Je crois que pour les Ashkenazes, c'esr 5-15% Europe de l'est, 5-10% France/Europe Centrale, 30%-50% Proche-Orient/Levantin, 30-50% Grec/Italien/ouest Anatolien, quelques % Nord-africain/Egyptien .
    Phénotypiquement. Les Ashkenazes ont un type européen variablement marqué, comme pour le type oriental et ressemblent assez souvent aux Grecs des iles et Italiens du sud .

    Il y a déjà eu de très longs "files" sur la question.

    Pour le "bottleneck", je ne partage pas l'opinion générale, si la peste noire du 14e siècle et les pogroms qui l'ont accompagnée ont été sévères, je ne crois pas que cela l'explique et la forte poussée démographique des Ashkenazes dans l'empire Polono-Lithuanien du 15e au 18e siècle a été fortement exagérée , même si elle a existé , elle ne peut pas etre très supérieure à celles des populations non-juives.

    Je pense plus à une autre période noire de misères et de maladies (dont la peste justinienne) qui va de 550 à 750 AD, elle-mème encadrée par un creux prolongé qui va de 250AD à 950 AD comme pour les populations non-juives et un relèvement progressif de 800 à 1300 avant une chute mais moins importante démographiquement de 1350 à 1400 ,quoique mieux documentée, mais c'est simplement que l'époque est bien plus riche en documents et témoignages que le haut moyen-age, donc un beaucoup plus fort écho.
    Last edited by palamede; 06-02-2020 at 12:05 PM.

  6. The Following User Says Thank You to palamede For This Useful Post:

     Agamemnon (07-04-2020)

  7. #24
    Registered Users
    Posts
    86
    Sex
    Location
    France
    Ethnicity
    French
    Nationality
    French
    Y-DNA (P)
    G-CTS4803*

    Quote Originally Posted by fabrice E View Post
    Mais Phil, que les propos de nos coforumeurs ne te découragent pas
    Il y a vraiment moyen d'avoir des indications sérieuses, mais comme je le te disais, sans le degré de précision que tu semble attendre. Et je le redis aussi, le G25 est sans doute l'outil d'analyse le plus précis accessible aux amateurs (ce qui n'empêche qu'il requiert sérieux,prudence et beaucoup de travail)
    Il va falloir attendre (ref message de retour ci-dessous), ceci-dit je ne vois pas l'intérêt d'annuler ma transaction, je vais simplement attendre jusqu'à Juillet.


    "Hi,

    This is an auto reply. Unfortunately, due to the raging COVID-19 pandemic it might take me a while to read your e-mail.

    If you're interested in Global25 coordinates, please wait until July 1 to send me your genotype data and payment.

    If you've already sent your payment via PayPal, you can cancel it. Thanks for your understating. Stay safe!"

  8. The Following 4 Users Say Thank You to Phil1973 For This Useful Post:

     erwangery (06-02-2020),  ffoucart (06-02-2020),  JMcB (06-02-2020),  jstephan (06-02-2020)

  9. #25
    Registered Users
    Posts
    3,207
    Sex
    Location
    French Flanders
    Ethnicity
    Northwestern European
    Y-DNA (P)
    R1b L21>DF13
    mtDNA (M)
    K1a29a

    France Belgium Flanders Wallonia Occitania France Bretagne
    Quote Originally Posted by palamede View Post
    Agamemnon répondra mieux que moi. Mais en attendant, si sur le principe tu as raison, je crois que tu es un peu excessif.

    Je crois que pour les Ashkenazes, c'esr 5-15% Europe de l'est, 5-10% France/Europe Centrale, 30%-50% Proche-Orient/Levantin, 30-50% Grec/Italien/ouest Anatolien, quelques % Nord-africain/Egyptien .
    Phénotypiquement. Les Ashkenazes ont un type européen variablement marqué, comme pour le type oriental et ressemblent assez souvent aux Grecs des iles et Italiens du sud .

    Il y a déjà eu de très longs "files" sur la question.
    En moyenne, dans mes souvenirs, beaucoup d'Ashkénazes tournent autour de 60% Levant, 30% Européen du Sud et 10% Européen de l'Est. Mais si tu penses que c'est plus 40% Levant, 40% Européen du Sud, et 15% Européen de l'Est, je ne vais pas polémiquer. D'autant que cela reste variable selon les individus. Mais notre ami Phil était sur des bases très différentes, où l'apport Levantin était très faible, ce qui ne pouvait que l'induire en erreur.

  10. The Following 2 Users Say Thank You to ffoucart For This Useful Post:

     Agamemnon (07-04-2020),  Ruderico (06-02-2020)

  11. #26
    Global Moderator
    Posts
    2,996
    Sex
    Location
    Beira Douro
    Ethnicity
    Portuguese highlander
    Y-DNA (P)
    E-Y31991>FT17866
    mtDNA (M)
    H20 (xH20a)

    Asturias Portugal 1143 Portugal 1485 Portugal Order of Christ
    Certain companies are extremelly good at picking up AJ ancestry, I've seen plenty who score over 95% and a few who get +99% on 23andme. I believe one of our Iberian members scores a small amount of it but got a relatively large amount of matches, because of how endogamous AJ communities have been. Unless the 0,34% segment in question can be triangulated to actual Jewish individuals I wouldn't put much stock in it
    Last edited by Ruderico; 06-02-2020 at 12:58 PM.
    YDNA - E-Y31991>PF4428>Y134097>Y134104>Y168273>FT17866 Domingos Rodrigues, b. circa 1690 Hidden Content , Viana do Castelo, Portugal - Stonemason, miller.
    mtDNA - H20. Monica Vieira, b. circa 1700 Hidden Content , Porto, Portugal

    Hidden Content
    Global25 PCA West Eurasia dataset Hidden Content

    [1] "distance%=1.3492"

    Ruderico

    Celt+Iberia,85
    North_African,10.2
    Rome_Imperial,4.8

  12. The Following 2 Users Say Thank You to Ruderico For This Useful Post:

     Agamemnon (07-04-2020),  ffoucart (06-02-2020)

  13. #27
    Registered Users
    Posts
    86
    Sex
    Location
    France
    Ethnicity
    French
    Nationality
    French
    Y-DNA (P)
    G-CTS4803*

    J’ai compris comment MyHeritage fait pour identifier les segments d’ADN juifs, c’est tellement bête que je n’y avais même pas pensé.

    Ce qui aurait dû me mettre la puce à l’oreille, ce sont mes 10 000 matches sur MyHeritage, alors que mon père n’en a que 300.

    La raison d’un tel surnombre, n’est lié ni à des effectifs pléthoriques, ni à une surreprésentativité, comme je l’avais pensé au début. C’est lié au caractère endogamique des populations juives.

    Si je considère une population exogamique, les cousins se multiplient au fil des générations mais s’éloignent génétiquement toujours plus les uns des autres, car les recombinaisons successives créent toujours plus de variété dans les combinaisons ADN, ce qui fait que, normalement, mes cousins germains sont plus proches génétiquement de moi que mes cousins lointains, plus nombreux mais présentant de plus grande différences génétiques.

    En revanche dans une population endogamique, les cousins continuent bien de se multiplier au fil des générations, mais ils ne s’éloignent pas génétiquement, car les mêmes combinaisons ADN se retrouvent de génération en génération, il y a beaucoup moins de variété.

    Ainsi je matche avec une dizaine de milliers d’individus, qui n’ont aucun lien de parenté avec moi ou alors très lointain, mais qui présentent les mêmes combinaisons ADN que moi, car de génération en génération on retombe toujours sur les mêmes combinaisons, vu qu’il s’agit d’une population pratiquant le mariage endogamique, donc limitant considérablement la variété des combinaisons. C’est un peu comme si à chaque génération le même se recombinait avec le même : les individus se multiplient mais ne se diversifient pas.

    Du coup si je prends un Juif ashkénaze au hasard, j’ai de très fortes chances de matcher avec lui, car le nombre des possibles est des plus restreints, alors que si je prends un Breton au hasard, je n’ai quasiment aucune chance de matcher avec lui, quand bien-même j’ai une arrière-grand-mère bretonne, car le peuple breton est exogame, donc présentant un très grand nombre de combinaisons génétiques, et il est hautement improbable que je puisse retrouver « au hasard » la combinaison ADN de mon arrière-grand-mère bretonne.

    Ainsi et très simplement, MyHeritage a constaté que mon ADN matchait à hauteur de 27% avec des Juifs ashkénazes et donc à établi ce pourcentage de 27%.

    La notion de trace est une autre affaire, d’ailleurs MyHeritage n’affiche pas de trace, et très probablement ne les recherche pas.

    Les traces, que d’aucuns appellent pourcentages résiduels, sans pour autant les confondre avec des erreurs d’approximation ou du bruit, sont utilisées dans le cadre d’étude de migrations lointaines, et à ma connaissance, sur le marché, il n’y a que 23andme et 24genetics, qui s’en préoccupent, peut-être aussi d’autres comme Ancestry, mais là je ne connais pas.

    Concernant plus particulièrement les Juifs ashkénazes, je note que les études se contredisent et qu’aucun consensus ne se dégage. A titre d’exemple, le Dr Eran Elhaik de l’Université de Sheffield classe les pourcentages du Levant, comme des pourcentages résiduels n’excédant pas 3%.

    En ce qui me concerne, et tout ce que je sais, c’est que mon grand-père maternel est né en Bucovine, que son père venait de Vienne en Autriche, donc grosso modo c’était des Juifs de l’Empire austro-hongrois, tendance libérale, qui ne se distinguaient pas vraiment du reste de la population. Cela peut peut-être expliquer le très faible pourcentage 0.34% de Jordan Aqaba trouvé par 24genetics sur mon ADN. Il faudrait comparer avec d’autres Juifs austro-hongrois libéraux.

    Je reviens à 23andme : avant qu’ils fassent leur « black out day », j’ai pu constater qu’une trace du Nord-Ouest asiatique détectée sur l’ADN de mon fils, inférieure à 1% subsistait avec un niveau de confiance de 80%, elle disparaissait à 90%.

    Sauf qu’à 90% même les gros pourcentages disparaissent : ainsi mon fils qui est 50% Europe de l’Est (puisque ma femme est une Russe ethnique) ne l’est plus; à 90% on doute que le soleil va se lever demain, donc ce sont des niveaux de confiance qui ne sont plus du tout pertinents, sauf pour vous dire que vous êtes Européens. (payer 100 balles pour vous entendre dire que vous êtes Européen )
    Last edited by Phil1973; 06-03-2020 at 09:01 AM.

  14. The Following User Says Thank You to Phil1973 For This Useful Post:

     palamede (06-03-2020)

  15. #28
    Registered Users
    Posts
    3,207
    Sex
    Location
    French Flanders
    Ethnicity
    Northwestern European
    Y-DNA (P)
    R1b L21>DF13
    mtDNA (M)
    K1a29a

    France Belgium Flanders Wallonia Occitania France Bretagne
    Quote Originally Posted by Phil1973 View Post
    En revanche dans une population endogamique, les cousins continuent bien de se multiplier au fil des générations, mais ils ne s’éloignent pas génétiquement, car les mêmes combinaisons ADN se retrouvent de génération en génération, il y a beaucoup moins de variété.

    Ainsi je matche avec une dizaine de milliers d’individus, qui n’ont aucun lien de parenté avec moi ou alors très lointain, mais qui présentent les mêmes combinaisons ADN que moi, car de génération en génération on retombe toujours sur les mêmes combinaisons, vu qu’il s’agit d’une population pratiquant le mariage endogamique, donc limitant considérablement la variété des combinaisons. C’est un peu comme si à chaque génération le même se recombinait avec le même : les individus se multiplient mais ne se diversifient pas.

    Du coup si je prends un Juif ashkénaze au hasard, j’ai de très fortes chances de matcher avec lui, car le nombre des possibles est des plus restreints, alors que si je prends un Breton au hasard, je n’ai quasiment aucune chance de matcher avec lui, quand bien-même j’ai une arrière-grand-mère bretonne, car le peuple breton est exogame, donc présentant un très grand nombre de combinaisons génétiques, et il est hautement improbable que je puisse retrouver « au hasard » la combinaison ADN de mon arrière-grand-mère bretonne.
    Super. Si tu as compris ça, c'est un grand pas en avant. A noter que l'endogamie existe par ailleurs dans certains milieux (bourgeoisie, noblesse, marins, boureaux (anciennement),...) ou lieux (pour des raisons d'isolement géographique). Ce qui joue en ce qui concerne les Ashkénazes (c'est beaucoup moins vrai pour les autres populations juives), c'est aussi un fort effet fondateur il y a environ 800 ans: quelques centaines d'individus sont les fondateurs de cette population, c'est peu à une période aussi récente. D'où une diversité génétique assez faible, car la forte endogamie a aussi pour effet de limiter les apports extérieurs (qui se trouvent "noyés" par les génomes ashkénazes), même s'ils peuvent être importants généalogiquement (il y a une grosse différence entre ancêtres généalogiques (réels) et ancêtres génétiques (qui seuls ont contribué à ton génome), car la plupart de nos ancêtres ne nous ont laissé aucune trace génétique).

    Quote Originally Posted by Phil1973 View Post
    Ainsi et très simplement, MyHeritage a constaté que mon ADN matchait à hauteur de 27% avec des Juifs ashkénazes et donc à établi ce pourcentage de 27%.

    La notion de trace est une autre affaire, d’ailleurs MyHeritage n’affiche pas de trace, et très probablement ne les recherche pas.
    Je ne sais pas comment ils font leurs calculs, mais c'est foireux. Et il est clair qu'ils ne comparent même pas entre parents et enfants (ce qui donnent des résultats absurdes).

    Quote Originally Posted by Phil1973 View Post
    Les traces, que d’aucuns appellent pourcentages résiduels, sans pour autant les confondre avec des erreurs d’approximation ou du bruit, sont utilisées dans le cadre d’étude de migrations lointaines, et à ma connaissance, sur le marché, il n’y a que 23andme et 24genetics, qui s’en préoccupent, peut-être aussi d’autres comme Ancestry, mais là je ne connais pas.
    Familiarise-toi avec les concepts d'IBD et d'IBC:
    cf:
    https://blog.kittycooper.com/2014/10...or-ibs-or-ibc/
    ou
    https://dna-explained.com/2016/03/10...%20inheritance.

    En d'autres termes, des segments trop petits peuvent avoir 'l'air de", mais ne représenter que des recombinaisons.

    L'étude de migrations lointaines ne fait pas appel à des "pourcentages résiduels". Bien au contraire, car sans arbre généalogique complet (des deux côtés), il est très compliqué d'analyser l'origine de segments communs. Donc de leur origine.

    Pour les "migrations lointaines" significatives, on utilise des génomes anciens (paléogénétique). Sinon, pour une ascendance "exotique" récente, il faut identifier des segments communs IBD et déterminer généalogiquement leur origine. Donc, cela exclu des segments trop petits et non triangulés ou phasés.

    Quote Originally Posted by Phil1973 View Post
    Concernant plus particulièrement les Juifs ashkénazes, je note que les études se contredisent et qu’aucun consensus ne se dégage. A titre d’exemple, le Dr Eran Elhaik de l’Université de Sheffield classe les pourcentages du Levant, comme des pourcentages résiduels n’excédant pas 3%.
    Fais gaffe, tu vas de faire dézinguer! Il y a des noms à ne pas utiliser. Elhaik me semble en faire partie. Généralement, poster ce nom provoque un certain nombre de réactions courroucées:
    https://anthrogenica.com/showthread....lthy-obsession

    Quote Originally Posted by Phil1973 View Post
    En ce qui me concerne, et tout ce que je sais, c’est que mon grand-père maternel est né en Bucovine, que son père venait de Vienne en Autriche, donc grosso modo c’était des Juifs de l’Empire austro-hongrois, tendance libérale, qui ne se distinguaient pas vraiment du reste de la population. Cela peut peut-être expliquer le très faible pourcentage 0.34% de Jordan Aqaba trouvé par 24genetics sur mon ADN. Il faudrait comparer avec d’autres Juifs austro-hongrois libéraux.
    Je pense que ton Jordan Aqaba n'existe pas réellement. De la même manière que mon 10% Africain (avec 0,9% Nigerian) n'existe pas réellement (je pense que si j'avais ces % non seulement je le saurai, mais cela se verrait dans les analyses autres, notamment avec G25).

    Quote Originally Posted by Phil1973 View Post
    Je reviens à 23andme : avant qu’ils fassent leur « black out day », j’ai pu constater qu’une trace du Nord-Ouest asiatique détectée sur l’ADN de mon fils, inférieure à 1% subsistait avec un niveau de confiance de 80%, elle disparaissait à 90%.

    Sauf qu’à 90% même les gros pourcentages disparaissent : ainsi mon fils qui est 50% Europe de l’Est (puisque ma femme est une Russe ethnique) ne l’est plus; à 90% on doute que le soleil va se lever demain, donc ce sont des niveaux de confiance qui ne sont plus du tout pertinents, sauf pour vous dire que vous êtes Européens. (payer 100 balles pour vous entendre dire que vous êtes Européen )
    C'est tout le problème: les ascendances exotiques sont des têtes de gondoles, et c'est ce qui fait vendre les tests. Rien de plus barbant que de se retrouver 100% Européen. Généralement les clients, souvent des Blancs, veulent être rassurés (donc avec plus de 80% d'Européen), mais avec une petite particularité, un exotisme, qui les différencient de leurs voisins (donc, un petit peu d'Africain (histoire de dire que a droit à la repentance et qu'on n'est pas un descendant d'esclavagiste), et Native American (on a le droit d'être aux USA, on est natifs), d'Ashkenaze (méchant Hitler, non mon grand père Klein n'était pas un sale boche, c'était un juif qui se faisait passer pour un allemand...). C'est assez ridicule, mais très humain. On a tous envie d'avoir un peu d'ancêtres avec des histoires à raconter. Mais bon, la génétique procède par analyses statistiques pour déterminer les groupes dont l'on descend. Donc, quoiqu'il en soit, il y a une marge d'erreur, d'autant plus importante que les groupes sont apparentés. Facile de différencier un Européen d'un Africain (en théorie, car manifestement ce n'est pas toujours le cas). Difficile entre Européens. Donc il faut raison garder, et se dire que des petits % n'ont le plus souvent aucune signification réelle.

  16. The Following 6 Users Say Thank You to ffoucart For This Useful Post:

     Agamemnon (07-04-2020),  Dalluin (06-03-2020),  fabrice E (06-03-2020),  jstephan (06-03-2020),  Ruderico (06-03-2020),  Titane (06-03-2020)

  17. #29
    Registered Users
    Posts
    86
    Sex
    Location
    France
    Ethnicity
    French
    Nationality
    French
    Y-DNA (P)
    G-CTS4803*

    Quote Originally Posted by ffoucart View Post

    Super. Si tu as compris ça, c'est un grand pas en avant. A noter que l'endogamie existe par ailleurs dans certains milieux (bourgeoisie, noblesse, marins, boureaux (anciennement),...) ou lieux (pour des raisons d'isolement géographique). Ce qui joue en ce qui concerne les Ashkénazes (c'est beaucoup moins vrai pour les autres populations juives), c'est aussi un fort effet fondateur il y a environ 800 ans: quelques centaines d'individus sont les fondateurs de cette population, c'est peu à une période aussi récente. D'où une diversité génétique assez faible, car la forte endogamie a aussi pour effet de limiter les apports extérieurs (qui se trouvent "noyés" par les génomes ashkénazes), même s'ils peuvent être importants généalogiquement (il y a une grosse différence entre ancêtres généalogiques (réels) et ancêtres génétiques (qui seuls ont contribué à ton génome), car la plupart de nos ancêtres ne nous ont laissé aucune trace génétique).
    Comme c'est mon lignage paternel, qui m'intéresse j'ai fait un Big Y, là-dedans il y a tout et là je peux remonter très loin, mais ce sont les candidats qui manquent, et mon haplogroupe est hyper-rare

    Je me retrouve quand même dans une sous-clade avec un Anglais, peut-être d'origine normande, nous ne sommes que deux et ça reste trop lointain, il faut être patient et attendre que ça morde...

    Quote Originally Posted by ffoucart View Post
    C'est tout le problème: les ascendances exotiques sont des têtes de gondoles, et c'est ce qui fait vendre les tests. Rien de plus barbant que de se retrouver 100% Européen. Généralement les clients, souvent des Blancs, veulent être rassurés (donc avec plus de 80% d'Européen), mais avec une petite particularité, un exotisme, qui les différencient de leurs voisins (donc, un petit peu d'Africain (histoire de dire que a droit à la repentance et qu'on n'est pas un descendant d'esclavagiste), et Native American (on a le droit d'être aux USA, on est natifs), d'Ashkenaze (méchant Hitler, non mon grand père Klein n'était pas un sale boche, c'était un juif qui se faisait passer pour un allemand...). C'est assez ridicule, mais très humain. On a tous envie d'avoir un peu d'ancêtres avec des histoires à raconter. Mais bon, la génétique procède par analyses statistiques pour déterminer les groupes dont l'on descend. Donc, quoiqu'il en soit, il y a une marge d'erreur, d'autant plus importante que les groupes sont apparentés. Facile de différencier un Européen d'un Africain (en théorie, car manifestement ce n'est pas toujours le cas). Difficile entre Européens. Donc il faut raison garder, et se dire que des petits % n'ont le plus souvent aucune signification réelle.
    Bien sûr que la complaisance idéologique n'est pas intéressante, moi ce qui m'intéresse c'est de pouvoir corréler des traces ADN avec mes données généalogiques, sinon je laisse tomber.

    Maintenant je ne vais pas non plus tomber dans le scepticisme universel et voire des coincidences partout, surtout quand la coincidence est très improbable; "Tiens la météo a prévu de la pluie et il pleut, bof c'est une coincidence, ils ne pouvaient pas savoir"

    Ensuite l'intérêt de la science c'est d'aller du connu vers l'inconnu, si c'est pour tourner en rond et aller du connu vers le connu c'est de la tautologie, d'ailleurs pour être tout à fait précis ce que je cherche dans l'ADN ce sont des confirmations ou des infirmations de mes recherches généalogiques, car vous savez très bien que ce que vous avez sur le papier c'est une chose, et que la réalité c'en est une autre.

    D'ailleurs en 2019, suite à mon Big Y, et après recherches, j'ai découvert qu'un Américain d'origine française, un féru de généalogie, qui sillonait les Etats-Unis pour y donner des conférences, était probablement un lointain cousin (TMRCA estimé=500 ans) issu d'un cocufiage datant du début du XIXème siècle, je lui ai proposé de faire un Big Y, mais il a coupé les ponts, dommage...

    Ceci-dit Anglesqueville nous a branché sur le sujet des Microhaplotypes (toujours en relation avec la notion de trace ADN) et je pense que cela mérite étude:

    "Microhaplotypes for ancestry prediction

    Microhaplotypes (MHs) are loci of two or more SNPs within a short distance from each other (<300 nucleotides) with three or more allelic combinations."

  18. #30
    Registered Users
    Posts
    3,207
    Sex
    Location
    French Flanders
    Ethnicity
    Northwestern European
    Y-DNA (P)
    R1b L21>DF13
    mtDNA (M)
    K1a29a

    France Belgium Flanders Wallonia Occitania France Bretagne
    Quote Originally Posted by Phil1973 View Post
    Comme c'est mon lignage paternel, qui m'intéresse j'ai fait un Big Y, là-dedans il y a tout et là je peux remonter très loin, mais ce sont les candidats qui manquent, et mon haplogroupe est hyper-rare

    Je me retrouve quand même dans une sous-clade avec un Anglais, peut-être d'origine normande, nous ne sommes que deux et ça reste trop lointain, il faut être patient et attendre que ça morde...
    L21>DF13 c'est beaucoup moins rare. Mais je suis seul sur ma sous branche, séparée des autres il y a +/- 4000 ans.

    Pense à demander une analyse YFull, histoire d'augmenter tes chances de tomber sur un lointain cousin


    Quote Originally Posted by Phil1973 View Post
    Bien sûr que la complaisance idéologique n'est pas intéressante, moi ce qui m'intéresse c'est de pouvoir corréler des traces ADN avec mes données généalogiques, sinon je laisse tomber.
    On est d'accord, mais dans ce cas, les analyses ethniques ne te servent à rien: il faut identifier les segments communs avec un certain groupe d'individus, et voir où cela te mène par triangulation. Que le segment soit violet, jaune ou vert, cela ne change rien à l'affaire, et ne préjuge en rien de son origine ethnique.

    L'erreur classique est bien connue: croire que parceque l'on a dans son "Ancestral Composition" un bout du chromosome 5 analysé comme Est Asiatique, et qu'on un ancêtre de Cochinchine il y a 7/8 générations, ce segment vient de lui, c'est commettre une erreur d'analyse.

Page 3 of 9 FirstFirst 12345 ... LastLast

Similar Threads

  1. 312 versus 75
    By mwauthy in forum I1-M253
    Replies: 0
    Last Post: 05-24-2019, 01:50 AM
  2. My DNA results from 2016 versus my dad's
    By aafusc2988 in forum AncestryDNA
    Replies: 6
    Last Post: 08-10-2018, 11:55 AM
  3. Replies: 0
    Last Post: 01-30-2018, 04:34 AM
  4. Infinite Alleles versus Total GD
    By jbarry6899 in forum General
    Replies: 0
    Last Post: 12-26-2016, 02:59 PM
  5. FTDNA SNP Packs versus Big Y
    By joeflood in forum FTDNA
    Replies: 6
    Last Post: 10-15-2015, 12:26 AM

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts
  •